Des réseaux, des larmes, mais pas de sexe…

À Cannes, tous les ans, la publicité récompense les meilleures campagnes publicitaires, ce qui permet d’identifier les tendances à la mode.
1 – Les grandes plateformes sont centrales mais tout le monde s’en méfie. Publicis a acheté Epsilon 4,4 milliards de dollars pour affranchir ses clients des GAFA ! On verra qui va gagner.
2 – Pour plaire, il ne faut pas hésiter à faire la morale et, encore mieux, faire pleurer en pointant les problèmes de société.
3 – Le sexisme est très mal vu. Tous les stéréotypes doivent être bannis : ce sont des « carcans mentaux ». Par contre, mettre en avant des publics fragiles, c’est très bien.

Au-delà de ces tendances qui sont amenées à bouger, une vérité s’impose : les marques qui progressent sont celles qui se fixent une mission qui va bien au-delà du contrat commercial : ce que nous appelons le Brand Purpose, la vision de marque, dont l’agence a fait sa raison d’être : deux exemples : Briand et Keendoo.

Jean Eluère